Insolites-Batisseurs

L’éducation pour des femmes libres
Accueil > Actualités > L’éducation pour des femmes libres

L’éducation pour des femmes libres

protection de l enfance | Développement économique | 13 juillet
L’éducation pour des femmes libres

Aujourd’hui, 67% des adultes analphabètes sont des femmes, tandis que 57% des enfants non scolarisés sont des filles. Pourtant l’éducation pour les femmes permet de lutter contre deux problèmes majeurs dans les pays en développement : la pauvreté et la surpopulation.

En effet, une femme étant allée à l’école aura tendance à se marier plus tard et à avoir une famille plus restreinte. Cette réduction de la fécondité permet également de pouvoir consacrer plus de temps à l’éducation et au suivi scolaire de ses propres enfants.

De manière générale, l’enseignement délivre des compétences qui augmentent les possibilités d’emploi et les revenus, tout en contribuant à mettre la population à l’abri des risques socioéconomiques. Selon l’UNESCO, chaque année d’études supplémentaires dans la scolarité féminine, augmente le PIB par habitant de 4%.

L’Afrique subsaharienne reste la région dont le taux de non-scolarisation des enfants est le plus élevé pour toutes les classes d’âge : plus de la moitié (57 %) des jeunes âgés de 15 à 17 ans ne vont pas à l’école. Afin de lutter contre l’absence scolaire volontaire des filles, qui entraine bien souvent des mariages forcés, l’association Pour Vaincre l’Ignorance assure la scolarisation de cinquante petites filles au Burkina Faso.

Pour en savoir plus