Insolites-Batisseurs

Le fléau du plastique en Afrique
Accueil > Actualités > Le fléau du plastique en Afrique

Le fléau du plastique en Afrique

environnement et cultures | 3 juillet
Le fléau du plastique en Afrique

La production de sacs plastique dans le monde a atteint près de 1000 milliards d’unités en 2000. Leur légèreté explique qu’ils s’échappent facilement des circuits de collecte des déchets. Dans la nature, ils peuvent mettre jusqu’à quatre siècles avant de commencer à se dégrader.

Même si de nombreux pays commencent à interdire son usage ou sa fabrication comme la Mauritanie, le Mali, Haïti, le Bangladesh ou récemment la ville de New Delhi en Inde, la situation reste inégale, particulièrement en Afrique.
En effet, même si le Rwanda et l’Afrique du Sud montrent l’exemple, la distinction entre le biodégradable du non biodégradable reste aléatoire. Il n’existe par ailleurs que peu de structures de pré collecte des déchets et le tri reste une notion vague dans certaines parties d’Afrique.
Dans un pays où le taux d’alphabétisation est inégal, et où la population ne comprend pas toujours les impacts négatifs des déchets plastique, l’information et la sensibilisation est la première étape vers une meilleure gestion.

Solidarité Djiguiya, association burkinabé, œuvrant dans le village de Sindou au Burkina Faso, participe à la sensibilisation de la population et à l’amélioration des conditions d’hygiènes grâce au tri et la revalorisation des déchets.

Depuis 2015, nous soutenons la mise en place d’infrastructures de pré-collecte et de tri des déchets.

Pour en savoir plus