Insolites-Batisseurs

Les effets pervers de l’aide au développement
Accueil > Actualités > Les effets pervers de l’aide au développement

Les effets pervers de l’aide au développement

Urgence humanitaire | 28 janvier 2015
Les effets pervers de l’aide au développement

Plus de 50 années se sont écoulées depuis l’indépendance du continent Africain.

L’aide au développement depuis 1960 des pays riches vers l’Afrique s’élève à un trillion de dollars (mille milliards) soit 15% du PIB du continent africain, et pourtant, pauvreté, corruption et tensions ethniques ne cessent d’augmenter.

C’est pourquoi l’économiste et spécialiste des aides et relations internationales, Dambisa Moyo, souhaite une réforme en profondeur pour améliorer la compétitivité des pays africains et leur capacité à attirer des capitaux extérieurs.

« Les pays du monde entier qui ont connu un développement important, doivent leurs performances à leur capacité à créer des richesses. Il y a trente ans, le Malawi, le Burundi et le Burkina Faso disposaient d’un revenu par habitant supérieur à celui de la Chine. »

En savoir plus sur l’ouvrage de Dambisa Moyo, L’aide fatale : Les ravages d’une aide inutile et de nouvelles solutions pour l’Afrique, éditions JC Lattès 2009